(Oser) rêver tout simplement…


« Si tu peux le rêver, tu peux le faire » Walt Disney

Que signifie rêver ? Est-ce une multitude de pensées irréalisables ? Croire en l’impossible ? Est-ce une manière de vivre un désir brûlant ? Notre âme nous permet-elle de rêver, car du rêve naît l’invention ?

Vincent Van Gogh disait : « Je rêve de peinture, puis je peins mon rêve. ».


La Maison à travers les roses, Claude Monet, 1925

Lorsque je me mets à rêver, j’insuffle une idée, et de cette inspiration naît mes créations. Tous les artistes sont de grands rêveurs et tous les rêveurs sont de grands artistes…

J’ai toujours aimé l’Art. Je crois que certaines formes, certaines lignes m’interpellent, certains chefs d’œuvre me troublent jusqu’au plus profond de mon être. J’ai toujours apprécié me rendre au Musée des Beaux-Arts pour admirer mes œuvres préférées, contempler toutes ces histoires figées sur la toile et semblant défier le temps. Chaque peinture raconte quelque chose, celle déposée sur son support bien sûr, mais aussi, et peut-être inconsciemment, celle de son auteur…

Van Gogh, illustre peintre, me fascine et m’effraie à la fois : il émane de certains de ces tableaux une sorte d’hostilité. Sa Nuit étoilée, par exemple, m’a toujours intimidée et j’ai le sentiment que sous ses airs tranquilles, ce ciel astral peut engloutir mes rêves d’enfant. Les étoiles semblent danser frénétiquement telles des sorcières, malfaisantes et démoniaques lors de leur sabbat et de leurs fêtes sataniques, voulant arracher l’espoir de rêves prometteurs aux simples mortels.


La nuit étoilée de Vincent Van Gogh, juin 1889

Mais du même personnage et de la même main, je suis envoûtée par son Semeur au soleil couchant, qui me porte avec légèreté dans une atmosphère apaisante. Son soleil éblouissant chasse, d’un seul rayon, les ténèbres qui me hantent. Sa chaleur et sa clarté transperce mon âme, jusqu’à transporter mon cœur vers une quiétude surprenante, comme si face à cette toile, rien de mal ne pouvait m’atteindre.


Le semeur au soleil couchant de Vincent Von Gogh, juin 1888.

Et voilà pourquoi, entre fascination et terreur, Van Gogh ne peut m’inspirer confiance. Je respecte cet artiste, ses œuvres sont authentiques, il a peint avec son cœur et ses tripes. Il a peint ses rêves accompagnés de sa folie, et si tu observes bien et que tu portes un regard attentif entre les lignes et derrière ses coups de pinceau, sa démence a pris place dans ses tableaux.


L’été. Champ de coquelicots, Claude Monet, 1875

Je ne peux pas vous parler de rêve sans vous parler de l’impressionniste qui, depuis aussi loin que remonte ma mémoire, fait vibrer mon cœur : Claude Monet. Chaque tableau de Monet est un songe exquis, un délice. Ses toiles sont de véritables histoires d’amour, elles racontent l’éternité, la douceur, l’espoir… la Vie !

Monet peint du rêve et des merveilles. Comment ne pas s’extasier devant ce champ de coquelicots, qui nous invite à déposer nos chagrins ou nos soucis et, le temps d’un moment, s’accorder un sursis ? Comment ne pas tomber amoureuse en s’imaginant adossée sur la rambarde de ce petit pont, surplombant le cours d’eau où de sublimes nénuphars abritent quelques grenouilles qui croassent gaiement, entourées de cette nature luxuriante ? Et comment ne pas avoir envie de vivre pour s’enivrer encore de la beauté de cette création époustouflante, que Monet peint avec légèreté, point après point ? Un tableau de Monet est l’image du bonheur, il appelle à aimer et à se souvenir que vivre n’est pas simplement subir un quotidien, mais créer le sien. Un Monet m’inspire…


Le Jardin en fleurs, Claude Monet, 1900

Mais qu’il s’agisse de Monet, Molière, Mozart ou qui sais-je encore, chacun d’entre eux ont commencé par croire en un rêve, leur rêve. Le rêve de transmettre et de créer.

Le rêve, comme l’amour, est mon moteur, ma raison de vivre. Je rêve donc je suis. Parfois je me demande si je ne rêve pas avant même de vivre, car si ma vie ne s’accompagne pas de rêves, subsister dans ce monde devient mécanique, le désespoir s’installe, je fane et je me meurs. Comme une fleur qui a besoin de terre et d’eau pour s’ouvrir, Ninie a besoin d’espoir et de rêve pour vivre. Tel un coquelicot qu’on arrache et qui se flétrit entre des mains assassines, je ne peux survivre en étant arrachée aux rêves de la vie…


Bras de Seine près de Giverny, Claude Monet, 1897

Je rêve d’écrire, je rêve d’aimer, je rêve de voyages, je rêve d’espoirs, je rêve de vivre, je rêve d’avenir, je rêve du passé, je rêve de voler, je rêve de danser, je rêve de rire, je rêve de jouer, je rêve de celle que j’étais et de celle que je serai. Je rêve de mon aimé, je rêve de mes enfants, je rêve de mes parents, je rêve de mon petit frère, mais je rêve surtout de Lui, l’Amour infini.

Je rêve de rêver, je rêve donc je suis…

Mes rêves me permettent de croire en l’avenir, de voir la beauté, de voir la lumière, de croire en moi et de croire en cette vie.


Chemin dans les blés à Pourville, Claude Monet, 1882

Quand je rêve, je crée. Je crée des mondes, des idées, des envies, je transforme une journée banale en une fabuleuse symphonie. Et lors de jours sombres, lorsque je me sens fatiguée ou que j’ai l’impression que chaque pas me coûte plus qu’il ne devrait, je vole, je lis, j’écris et j’aime. C’est alors que dans mon obscurité une bougie s’illumine, celle de l’espoir qui chuchote à la vie : Crois, Rêve et Vas-y !


Soleil couchant à Étretat , Claude Monet, 1883

Alors, doucement, je sèche mes larmes, je chasse mes angoisses, je révoque ma peur, je respire profondément, je souris, je ris et je vis…

… je vis en rêvant tout simplement…


Automne sur la Seine, Argenteuil , Claude Monet, 1873

Je suis Ninie et « I have a dream »

Merci 😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s