Rêverie : un songe d’été

Je laisse mes rêveries vagabonder, je crée des mondes, j’imagine des moments irréels et agréables, j’invente des histoires, je vole au travers d’univers parallèles, là où licornes et fées existent, afin de vivre un songe d’été…

Tout ceci peut paraître très enfantin, voire même stupide, mais la rêverie qui nous transporte dans l’imaginaire offre la possibilité de s’échapper pour quelques instants de nos réalités. La rêverie repose notre âme et nous redonne goût à faire resurgir l’enfant qui sommeille en nous. Et l’enfance est un monde merveilleux de rêves…

Je me souviens que petite fille, j’aimais vivre toutes sortes d’aventures, je pouvais être à la fois princesse, fée, lutin ou chevalier. Je n’avais, à l’époque, aucune limite que celle de mon imagination. Que de bonheurs j’ai vécus, que d’aventures ! Dans ma chambre, dans mon donjon, dans ma forêt enchantée… Tout était possible… Je crois d’ailleurs que le goût de l’impossible m’est venu de là. Parfois, il m’arrive encore de me laisser aller à mes rêveries, certes elles sont quelque peu différentes de celles que j’avais lorsque j’étais âgée de 8 ans, mais tout aussi palpitantes et certainement déconcertantes pour les personnes trop cartésiennes, j’en suis sûre.

Aujourd’hui, je m’amuse à créer des univers pour mes futurs romans, mais aussi des mondes pour mon histoire personnelle. Je me laisse aller à penser que rien n’est impossible, je vibre au travers de mes créations et je suis à la poursuite de toutes ses rêveries propulsées dans le feu de l’espoir. L’espoir en l’avenir, en ce monde, mais aussi l’espoir en l’autre et pour moi-même ! Je ne crains plus rien, car je ne vois qu’au travers de mes rêves et je sais que le mal ne triomphera jamais…

Je vous encourage, que vous soyez adulte, érudit, intellectuel, parent, célibataire, marié ou simplement en couple, croyant et non-croyant… À vous tous derrière vos écrans : fermez les yeux quelques instants et laisser votre esprit s’envoler dans vos rêveries les plus profondes. Laissez-les vous habiter et laissez-leur la place de germer en votre cœur, en chamboulant tout votre être au passage. Je vous invite à créer vos espoirs, vos mondes, vos rêves et à frissonner de plaisir lors de ces moments. Là où l’inconcevable devient faisable, l’irréalisable devient l’espérance, l’insensé devient logique, la passion devient sensation souveraine… Et lorsque l’émotion vous gagne, partagez-la avec votre âme. Implantez en vous toutes ces vibrations positives, celles qui font de vous un être incroyable, et ressortez-les lors de vos moments de chagrin, afin d’essuyer délicatement vos larmes…

Je suis une « rêveuse née », la rêverie a toujours eu une place dans ma vie. Car de mes rêveries naissent la création, la beauté, l’amour, l’espoir, l’assurance, la détermination et l’envie de vivre toujours plus intensément. Je l’ai déjà dit, mais je rêve donc je suis. Une vie mécanique ne m’intéresse pas, je veux bien plus encore…

Vivre sans rêverie me semble comme manger sans avoir le goût des aliments. La saveur de ma vie, c’est le rêve, et ce rêve se nourrit de mon imagination. L’amour, je veux le vivre passionnément et librement au gré de mes envies. Je veux construire en parallèle une stabilité durable, tel un roc, avec celui que je choisirai, sans jamais oublier de rêver à deux. N’y a-t-il rien de plus beau que de partager ses rêves avec celui (ou celle) qui fait frémir nos entrailles ? Connaître les siens afin de pouvoir avancer main dans la main, dans une vie passionnée et sans autres limites que nos propres peurs ?

La réussite, je veux la vivre intensément, avec comme seule limite l’impossible. Je veux que tout ce que je vais entreprendre soit imprégné de mes rêves, comme pour donner de la saveur à tout ça. Réussir pour la seule satisfaction de réussir me semble insensé, sans objectif de rêves et d’espoirs cachés. Je veux réussir ma vie, non pas au travers de l’argent que je vais gagner, même si avoir une situation confortable est un but, mais au travers de chacun de mes espoirs. Je continuerai à m’élancer à corps perdu dans mes rêveries et à en faire des projets qui deviendront réalisables. Je veux vivre mes passions, afin de pouvoir offrir du rêve à autrui et transporter ma joie de vivre. Je souhaite que vous compreniez à quel point les choses peuvent devenir futiles et peu gratifiantes si vous interrompez la rêverie. Crée plus encore ! Tu peux toujours aller plus loin, avec comme objectif de vivre pleinement cette vie tellement courte, mais tellement palpitante et passionnante.

Crée ton songe d’été et, sous la Voie lactée, laisse-toi aller à respirer profondément, à sentir chaque battement de ton cœur, à croire en ton bonheur, à sentir la vie qui monte en toi, à frissonner de joie juste comme ça, pour le plaisir que tout cela te procure, et fais de tes rêveries ta vie rêvée…

Permets-toi de te reposer en créant silencieusement, en ton for intérieur, la personne que tu seras demain… Laisse-toi aller sans limites, que ce monde et parfois ton entourage veut t’imposer, et n’oublie pas : seules tes peurs seront tes freins. Crois à la concrétisation de ton univers parfait, motivé par tes rêveries, afin de ne jamais te limiter, car selon moi, la limite d’une vie, c’est le sommeil éternel… Profite de chaque instant comme si c’était le dernier, mais tout en pensant et créant demain…

Je te souhaite un magnifique songe d’été.

Je suis Ninie et « I have a dream. »

Merci 😊

Un commentaire sur “Rêverie : un songe d’été

  1. Tout cela est très touchant, ne te décourage pas, mais garde les yeux fixés sur Celui qui renouvelle tes pensées et ton intelligence. Jean-Yves Leloup a écrit : « l’Etre, n’est pas quelque chose, mais un Espace, un Ouvert qu’il s’agit de garder libre. Dieu est la liberté de l’homme ; prendre soin de cette liberté, ne l’aliéner à rien ni à personne, la garder vive et humble…Prendre soin dans l’homme de ce qui échappe à l’homme… » in prendre soin de l’être pp. 84-87. Puisses-tu garder ou retrouver cette liberté pour avoir toujours et encore la force de choisir la vie, malgré tous les obstacles sur le chemin, et en n’oubliant pas que les choix d’aujourd’hui ont une répercussion sur l’à venir.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s